AIDES ET ACTIONS

DONS FINANCIERS

Pour nous aider directement dans nos actions:


BE22 0689 4472 3847

BIC: GKCCBEBB

Rescue Ukraine

Etant bénévole et supportant une bonne partie des frais administratifs, tous vos dons iront à l'aide en Ukraine.


Nous insistons sur la transparence des comptes. C'est pour cela que Maître Papart est administrateur du compte, comme nous et pourra vous faire part des transactions effectuées en temps utile.

IMG-20220405-WA0016
2022-04-02 13.35.57
2022-04-02 13.23.44
2022-03-31 12.30.25
2022-04-02 14.17.51
2022-04-02 14.12.01
2022-04-02 12.55.22
Civière
2022-04-02 14.49.26
2022-03-31 12.37.21
2022-03-31 12.36.51
Equipe

Détail du prochain convoi

en DECEMBRE:

Suite à une demande du Rotary  de KHARKIV, nous tentons de trouver les fonds pour acheter cette ambulance, d'ici la

fin d'année, nous l'espérons:

  - ambulance 13500€

  - Du consommable médical

  - Du lait maternel

  - des batteries solaires, sous-

vêtements chauds

  - Shoexbox pour les enfants

 

Nous avons aussi un projet du Rotary Club de Kharkiv:

- projet de garantie d'électricité pour un hoptila pour jeuens avec des panneaux photovoltaiques et des batteries, afin que les vaccins offerts puissent être stocker convenableemnt

 






Nous recherchons donc des partenaires pour nous y aider.


Nous souhaitons également aider des associations à cibler l'envoi vers les villes les plus touchées en Ukraine afin que ces envoies servent à ceux qui en ont le plus besoin.


Nous récoltons toujours également des dons médicaux, de façon locale, via notre container.


Actions déjà mener le 10/10/2022: 

- 2 ambulance de réanimation : valeur 30000€, avec l'aide du District Rotary 2160 et certains clubs comme le RC Durbuy (en mars et mai)

- Equipement interne de l'ambulance: valeur estimée 10 000€ offert par SudAssistance

- Consommable médical: Valeur +/- 20000€, via dons privés reçus

- Dons divers de pharmacies, ou de particuliers,

- 1 ambulance de transport : valeur avec matériel et consommable plus de 20000€ : livrée en juin

- 1 ambulance financée par le Rotary de Kiev, que l'on a séléctionné, réparé, rempli de dons médical (valeur 5000€) transférée le 10/10/2022


TOTAL: plus de 80 000€ déjà livré en Ukraine


35 m3 de nourriture et produits de soin offerts ont aussi été livré à la ville de Kharkiv


Nous souhaitons également aider des associations à cibler l'envoi vers les villes les plus touchées en Ukraine afin que ces envoies servent à ceux qui en ont le plus besoin.


Nous récoltons toujours également des dons médicaux, de façon locale, via notre container.

Le container est prêt et attend vos dons

ShoesBoxUkraine
2022-04-09 22.31.02
2022-04-09 22.13.50
2022-04-09 22.11.30
2022-04-09 22.22.35
2022-04-09 22.25.32
2022-04-09 22.07.12

DONS ET ACTIONS DIVERS


ATTRIBUTION DE L'AIDE

S'il n'y avait qu'un message à retenir pour l'avenir, c'est d'attribuer l'aide à une ville réellement impactée comme Kharkiv ou Marioupol.

Ces villes n'ont que très peu d'aide humanitaire actuellement et très peu d'accès pour en avoir. C'était le message de notre interlocuteur EVGENY !


Tentatives d'explication :

- D'abord, triste constat: les grandes ONG semblent absentes sur le terrain, à Kharkiv, par exemple. Il est pourtant possible d'y envoyer l'aide puisque nous l'avons fait. Nous pouvons aider toute ONG a communiquer  et a pouvoir envoyer de l'aide sur place, en toute sécurité.

- Sur la route, nous n'étions pas seul! Nous avons croisé des convois (principalement des camionnettes, par 4/6 véhicules) de toutes les nationalites: Italien, Français, Allemand, Néerlandais, ... c'était impressionnant. On vous partage quelques photos ...

- Après, l'aide est souvent déposée quelque part, pour " les Ukrainiens".

- une partie reste en Pologne pour accueillir les réfugiés, qui ne manquent de rien, en arrivant. Même pour nous des pizzas d'une association italienne sont arrivées pendant que nous étions en train de transférer le matériel. L'attention est sympa, même si nous n'en avions pas réellement besoin, hormis le thé, car il faisait glacial

- notre amie Kristina qui a fait toute l'épopée de Kharkiv pour arriver en Pologne nous avait dit être frappée par la quantité d'aide en Pologne alors que à Kharkiv, c'était très difficile.

- Attention, loin de moi l'idée de critiquer la Pologne, que du contraire! Ils ont mis en place partout, avec l'aide de milliers de bénévoles, des accueils et des aides , ... chapeau à eux!

- une partie de l'aide passe quand-même la frontière pour arriver à Lviv... et là, si ce n est pas attribué à une région, comme Kharkiv, c'est difficile de l'avoir, car la plupart repart pour Kiev.

- Le pays ne semble pas encore avoir eu le temps de s'organiser part rapport à cela et certainement que stratégiquement, KIEV était LA ville à soutenir.

- Cela commence à changer puisque notre interlocuteur Evgeny a été nommé par le Gouverneur de la Région de Kharkiv comme responsable pour s'occuper de l' aide pour toute la région de Kharkiv et essayer de négocier, que cela soit en Pologne, ou à Lviv, pour tenter d'obtenir une partie de l'aide, sans que cela soit simple. Il rencontre les différentes autorités pour tenter d'obtenir des palettes de nourriture, mais actuellement ils doivent en acheter, en partie sur fonds privés.

- pour vous rendre compte, la guerre exacerbé les différences. Et l'une d'elles est que la partie EST du pays semble être considérée un peu plus proche de la Russie et parle le plus souvent russe. Ils sont juste Ukrainiens et défendent leur territoire et ne pouvaient pas s'imaginer cette guerre.

- les premiers (et peut-être une partie non négligeable) des réfugiées, surtout au début, sont venu de L'OUEST, là où il n'y a pas de guerre... ils ont quitté leur travail qui fonctionnait toujours, leur appartement pour venir en Europe. L'immobilier à Lviv a flambé et beaucoup louent maintenant leur appartement à des Ukrainiens du NORD ou de l'EST qui ont fuit la guerre mais veulent rester en Ukraine. cela ce loue 2 à 3 fois le prix d'avant. Ceci pendant que d'autres accueillent gracieusement.

- Pour information, la maman d'Iryna, dans le centre, à 2 ou 300km de Kharkiv, travaille toujours et reçoit toujours son salaire. Tout cela pour expliquer qu'une partie du pays fonctionne toujours.

Bref, peut-être quelques raisons parmis d'autres, dans un pays subitement tombé dans la guerre, qui donne la priorité à sa défense et sa survie, et qui doit commencer à s'organiser pour aider les régions les plus touchées.

Facile à dire de l'extérieur, mais difficile à organiser, au départ, à l'intérieur.

Nous pouvons faire le lien pour que votre aide arrive à Kharkiv, si vous le voulez.


Vous pourrez également vous proposer pour

- Donner des cours de Français de base

- Proposer des initiatives d'occupation, via notre groupe.

- Aider des familles qui accueille des personnes.

- Monter une action pour récolter des fonds.